lundi 16 mars 2009

Drôle de question!

Les visiteurs s'arrêtent devant moi, prennent l'un de mes livres en démo sur ma table de dédicace puis demande: «Est-ce que c'est vous qui l'avez écrit.» À chaque Salon, c'est pareil; cette étrange question revient plusieurs fois par jour et ça me fascine. Qu'est-ce que les gens croient??? Que je surveille les livres d'une auteure en particulier? Que je suis une visiteuse assise pour prendre une pause? Que je suis là par désoeuvrement? J'avoue que j'ai quelques difficultés à comprendre. Mais bon, je présume que ce comportement singulier est là pour rester. Vaut donc mieux en sourire, ce que je fais volontiers avant de répondre que je suis effectivement l'auteure...

7 commentaires:

Claudel a dit…

À moins d'être connue, avec photo en affiche derrière soi et encore, c'est inévitable. Je pense que les gens ne savent pas comment aborder la question. Je suis de celles qui ne va pas voir les auteur(e)s, ne suit pas la file d'attente, je passe très loin, je regarde, j'examine, j'essaie de savoir, je me demande si je veux le livre, si je tiens à parler à l'auteur(e).

Et quand je suis là comme auteur(e), ce qui arrive rarement, je ne suis pas plus intelligente dans mes approches. Je ne parle pas de la pluie et du beau temps, parce que je trouve que je ne suis pas là pour ça et le visiteur non plus, mais juste dire bonjour et sourire, comme vous dites, me semble que ça sonne faux.

Bref c'est pas mieux d'un bord comme de l'autre. Et pourtant j'ai la réputation d'avoir la parole facile, mais pas pour ce genre de rencontre.

On fait ce qu'on peut, en espérant laisser une bonne impression... après 2 ou 3 phrases et un petit mot gentil dans la dédicace, si on a la chance de se rendre là.

Isabelle Lauzon a dit…

C'est sûr que ça peut paraître ordinaire, comme commentaire, mais essayons de voir ça autrement.

Peut-être que la personne en face de toi n'en revient tout simplement pas, de rencontrer une VRAIE auteure, qui vient de publier un VRAI livre...

Certaines personnes semblent croire qu'un auteur est une sorte de vedette ou qu'il a un talent si inné qu'il lui est très facile de publier. Nous savons tous que rien n'est plus faux... Il faut beaucoup de travail pour achever un livre et rien n'est gagné d'avance!

Au fond, cette phrase n'est qu'une approche, une entrée en matière de la part d'une personne qui ne sait tout simplement pas quoi dire. Comme nos conversations sur la pluie et le beau temps.

Continue de prendre ça avec un grain de sel! Pour ma part, je saurai dorénavant quelle phrase éviter si je te rencontre un jour dans un salon du livre ou une séance de signatures!

Isabelle a dit…

J'ai vécu exactement la même chose en fin de semaine. Je crois effectivement que c'est une façon comme une autre d'entrer en contact. À moins que la personne ne pense que l'on est un représentant de la maison d'édition ou une simple "vendeuse".

J'ai eu une autre question toute aussi bizarre, je ne sais pas si ça t'es arrivé, mais une dame m'a demandé; "Est-ce que c'est bon?" J'ai été tellement surprise que spontannément, j'ai répondu:"Non". Nous avons ri toutes les deux et finalement, j'ai fait ma première vente du salon!

Je crois que dans quelques années, nous pourrons écrire un roman avec toutes les choses drôles ou étranges que nous entendons dans nos séances de signature.

Marie-Ève a dit…

Les Gens des fois...
Vaut mieux en rire !!!
Ce sont surment les meme gens qui demande a un employer en uniforme si il travail ici sa m arrive tjs alors je rire dans ma tete avant de leur dire oui et de leur offrir mon aide.

Evelyne a dit…

Hehehehe... he oui! Les gens s'imaginent toutes sortes de choses. Tu pourrais être une employé prenant sa pause à la table, prendre un petit café, une lectrice se reposant les pieds. Ou alors, tout d'un coup que t'es une auteure, mais assise à la mauvaise table? ;-)

Elisabeth a dit…

@Claudel: Je suis parfaitement consciente que ce n'est pas facile d'aborder un auteur, surtout si on ne désire pas nécessairement acheter, mais plutôt seulement échanger avec la personne. J'avoue que j'avais moi même l'habiude de faire un détour quand je voyais un auteur parce que je m'imaginais mal converser avec sans lui acheter son bouquin...
@Isabelle L.:C'est vrai que beaucoup de mythes entoure le métier d'écrivain. En espérant ne jamais me prendre pour une vedette!!!! (rire)
@Isabelle: Oui, on m'a déjà posé cette question étrange.Plus d'une fois même!!! Une fois la surprise passée, je me suis habituée à répondre que mes lecteurs trouvaient la série très bonne mais que je n'étais pas la meilleure personne pour en juger, étant concernée de trop près... (sourire en coin) Parfois, je réponds aussi que c'est le genre de livre que j'aurais aimé trouver en librairie ou, en riant, que si ce n'avait pas été bon, j'ose croire que je m'en serais rendu compte avant de le faire publier... Ce n'est pas toujours évident de trouver la bonne réponse à des questions de ce genre... Mais l'humour donne souvent un bon coup de main.
@Marie-Eve: Il faut effectivement tout de sorte de monde pour faire un monde!!!!!!!!!!!!

Elisabeth a dit…

@Evelyne:J'aime bien ta dernière hypothèse... (fou rire)