samedi 28 août 2010

C'est la faute des fraises...

... si j'ai serré la main de Michael Ignatieff. J'arrivais au Marché de la Gare avec l'idée bien ancrée de me trouver des fraises québécoises. Je n'ai pas eu le temps de voir quoi que ce soit qu'un monsieur en complet-cravate nous demande si nous voulons serrer la pince du chef du parti libéral du Canada. Ni moi ni mon conjoint avons le temps de répondre qu'une main se tend vers nous. On y a tous passé, moi, mon mari, mes deux enfants... Pis on s'est retrouvé à discuter tous ensemble du goût des p'tits fruits du Québec... Complètement irréaliste comme impression... 

8 commentaires:

Isa Lauzon a dit…

Suréaliste, mets-en! En tout cas, merci de l'avertissement, je ferai bien attention lorsque j'irai m'acheter des fraises... ;)

ClaudeL a dit…

Et les fraises ont-elles été photographiées, question que tout le monde sache que...

Elisabeth a dit…

@Isa: Je n'aurais jamais cru que ces fruits puissent être aussi dangereux ;)
@ClaudeL: Non, pas de photos. Ce n'est pas le genre de moment que je rêve d'immortaliser :)

Gen a dit…

lololol! En effet, c'est dangereux les fraises! ;p

Jennifer a dit…

wah tu est de Sherbrooke?!... moi je suis heureuse de ne pas y avoir été cette journée la!

Anonyme a dit…

Bonjour Élizabeth,
je sais bien que c'est hors sujet mais... Je trouve que tes livres sont excellent et que tu as un énorme talent. J'adore ton style d'écriture. Tu arrives touours à déposer une sorte de magie dans tes écrits ce qui nous réchauffe le coeur. Mon reve est de devenir écrivaine et d'une certaine façon, tu me donne envie de progresser dans mes reves. Je te remercie et te dis Félicitation de réussir à nous transporter dans un univers fantastique autre que la réalité!

Thomas Shepherd a dit…

J’espère que votre blog ne devient pas un espace politique de mouvais goût. Je vois rien de mouvais de serrer la main du chef de parti libéral ou de parti conservateur ou même du parti québécois et d’en discuter un peu de tout…Vous auriez peut quitter sur le champ et lui faire remarquer immédiatement que vous n’aimez pas sa compagnie au lieu de vous plaindre de façon infantile dans votre blog, à mon regard vous êtes encore plus irréaliste dans votre commentaire que votre expérience même avec M Ignatie…LOL. Veuillez S.V.P excusez mon français P.S : J’aime beaucoup votre romans Filles de Lune.

Elisabeth a dit…

@Thomas: J'ignore où vous avez vu une plainte infantile ou un commentaire politique de mauvais goût. Je décrivais une situation qui me paraissait irréaliste. Point. Je soulignais également le fait que l'on ne m'a pas laissé le choix de serrer cette main, mais que l'on s'est imposé à nous et c'est ce qui m'a un peu dérangé, je l'avoue. Et vous remarquez que, en tenps normal, je ne jase jamais de politique...

Bien contente que vous aimiez Filles de Lune :)