mardi 15 décembre 2009

Tuer un personnage?

Question pour mes collègues auteur(e)s: Quand les lecteurs détestent un personnage au point d'en demander la mort au moins cinquante fois par Salon du Livre, on s'exécute ou on le garde justement parce que les gens réagissent fortement à sa présence?

11 commentaires:

Gen a dit…

Tant qu'à moi, ça dépend. Ils veulent qu'il meurt parce que c'est le méchant et qu'ils le détestent? (Dans ce cas, on le garde!!! Et même : on lui donne plus de place! :p )

Ou ils veulent qu'il meurt parce qu'il leur tape sur les nerfs? (Si Jar-Jar avait été tué dans Star Wars I, ça aurait été un soulagement!!!)

Ou ils veulent qu'il meurt parce qu'il est passé près de la mort souvent et que là ils commencent à trouver qu'il est trop chanceux de s'en sortir? (Auquel cas, faudrait penser à le tuer pour vrai je pense)

Elisabeth a dit…

Ils veulent qu'il meure parce qu'il est franchement détestable, qu'ils le haïssent pour sa cruauté, ses coups bas, ses projets machiavélique, etc... Bref, il la haïssent pour les bonnes raisons selon moi. Ce qui me donne envie de le garder;)

Les personnages qui tapent sur les nerfs, je n'en ai eu qu'un -à ma connaissance en tout cas- et il ne s'est même pas rendu au format imprimé, ma directrice littéraire et une lectrice de première heure ont signé son arrêt de mort avant ça! :)

Isabelle a dit…

Selon moi, il faut que le garde car on aime détester un personnage. Et je suis d'accord avec gen, il faut lui donner un peu plus de place pour qu'on puisse le détester encore plus, mais il faut le tuer de façon à se qu'on soit satisfait du sort qui lui est réservé.

Gen a dit…

Ton personnage me semble effectivement plus utile vivant alors. :)

Tu pourrais juste voir, par contre, s'il est plausible qu'il soit encore en vie. S'il fait vraiment trop de coup bas et de trahison, il serait peut-être logique que quelqu'un s'en prenne à lui et mette fin à ses machinations pour de bon.

Faut faire attention de pas tomber dans le cliché du "evil mastermind" auquel on pardonne toujours ou qui s'évade toujours de prison pour venir tourmenter les héros. À ce point-là, des fois les lecteurs se disent : Hé ho, si le héros s'était moi, le gus se serait fait raccourcir! Faut éviter les héros gentils au point d'être bêtes... mais faut pas non plus qu'ils soient trop impitoyables, sinon ils seront antipathiques...

Hé que je suis contente que ce soit à toi de régler ce dilemne-là! :p

Dominic Bellavance a dit…

Je vote aussi pour le garder! Un méchant détestable est un méchant réussi. C'est quand il laisse le monde indifférent que c'est un échec.

Remarque, rien ne t'empêche de le tuer aussi si c'est ça l'histoire... ;)

Stéphanie a dit…

Si je ne me trompe pas, tu parles de Melijna ici ?!

Elle est en effet détestable et je la hais sincèrement, mais c'est un personnage assez important dans la série...
La tuer illico serait un soulagement, mais en même temps sa enlèverait quelque chose au roman, je ne sais sincèrement pas comment expliquer ma pensée.
Une chose est certaine, sans Mélijna les ennuis d'Alix et Naïla seraient nettement moins gros et ce malgré Saül.

Bref bien que je ne sois pas une collègue auteure, je dirais de conserver ce personnage que tous les lecteurs déteste profondément.

ClaudeL a dit…

Garder aussi. Bien chanceuse d'être capable de créer un tel personnage. Les miens ne sont toujours que trop gentils.

Mais on pourrait "voir" les autres personnages tenter de l'assomer de temps à autre, avoir des grimaces de dégoût dans son dos, question que les lecteurs puissent exprimer leur haine en s'identifiant à ce personnage qui réussirait à faire mal au méchant.

Elisabeth a dit…

@tous:Ma décision est prise, mais je ne peux vous la donner puisque je dévoilerais ainsi une portion de mon tome 4 ;) Vos avis m'ont cependant aidé à y voir plus clair. Merci!

Carmen a dit…

Bonjour Nièce!

Maëlla a dit…

Est-ce que tu parle ici, de Mélijna ou du jumeau machiavélique ?! Parce-que pour la cruelle sorcière tu devrais l'as tué, mais surtout pas Alexjandre ! Mais si vous tuée Mélijna, il faudras redonner une puissante arme (quelque ce-soi) ! Et quand sera la sortie de Quêtes d'éternité ?

Julie M. a dit…

Même si la décision est prise, je vais quand même donner mon avis.
C'est toi La Maître de l'histoire. Si toi tu veux que le personnage vive, tu le fais vivre, peu importe ce que les lecteurs veulent. Personnellement, j'ai hâte que Mélijna meure, mais si elle ne meure pas, je vais continuer d'aimer les livres et l'histoire quand même ;)
Je crois que c'est l'auteur qui doit décider de ce qui arrive, pas les lecteurs.

Bonne continuation !